Grippe, l’épidémie s’installe

Article
Visuel
La grippe est une infection respiratoire aigüe, très contagieuse.
Les signes d'un syndrome grippal sont :
• une fièvre supérieure à 39° C d'apparition brutale ;
• accompagnée de courbatures ;
• et de signes respiratoires.

Depuis la semaine 06, les indicateurs de recours aux soins observés en Corse progressent et témoignent du début de l’épidémie de grippe saisonnière.
Corps de texte
Source de la vidéo

 Maladie contagieuse, qui en général guérit spontanément, la grippe peut entraîner des complications graves et être dangereuse pour certaines personnes.

Les virus grippaux se transmettent facilement de personne à personne par les sécrétions respiratoires à l’occasion d’éternuements ou de toux. Ils peuvent également se transmettre par contact à travers des objets contaminés ou par manuportage. Les lieux confinés et très fréquentés (métro, bus, collectivités scolaires…) sont propices à la transmission de ces virus.

Le virus de la grippe survit : 

  • quelques minutes sur la peau 
  • quelques heures dans les sécrétions respiratoires séchées, et sur les mouchoirs, vêtements, papiers, etc. 
  • jusqu’à plusieurs jours sur des surfaces inertes (poignées de porte, plans de travail, etc.). Le délai entre la contamination et l’apparition des symptômes (période d’incubation) est de 1 à 3 jours en moyenne, mais peut aller jusqu’à cinq jours. Pendant ce temps, la personne contaminée peut être contagieuse

La circulation de la grippe dans les pays à climat tempéré comme la France est facilitée par des conditions météorologiques froides et sèches. 

Chaque hiver, la grippe saisonnière touche de 3 à 6 millions de personnes en France.

Ce virus, très contagieux, peut être grave, en particulier chez les personnes fragiles.

Il existe des moyens pour se protéger, protéger son entourage et limiter les risques de complications qui peuvent entraîner une hospitalisation, voire le décès chez les personnes les plus fragiles.

Si la vaccination reste la meilleure protection, des gestes simples contribuent à limiter la transmission de la maladie de personne à personne. 

Dès le début des symptômes grippaux, il est recommandé de :

  • limiter ses contacts avec d’autres personnes, en particulier à risque, ou porter un masque chirurgical en leur présence ;
  • se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, ou avec une solution hydroalcoolique ;
  • en cas de toux ou d'éternuement, couvrez ou masquez votre nez ou votre bouche
  • utiliser des mouchoirs en papier à usage unique et les jeter.
  • Pour l’entourage des personnes grippées, il est recommandé :

  • d’éviter les contacts rapprochés avec la personne grippée et en particulier si l’on est soi-même fragile ;
  • de se laver régulièrement les mains, notamment après tout contact avec le malade.

Le traitement par antiviraux ne remplace pas la vaccination contre la grippe,
Les antibiotiques ne servent à rien dans le cadre d'une grippe, causée par des virus (et non des bactéries).

La vaccination est le meilleur moyen de prévention pour se protéger contre la grippe ou pour limiter les complications dues à cette maladie.

La vaccination est recommandée aux personnes âgées de 65 ans et plus, aux personnes souffrant d'affections respiratoires chroniques, aux personnes en affection longue durée ayant reçu un imprimé de prise en charge, aux femmes enceintes, aux personnes en surcharge pondérale importante (obésité avec un indice de masse corporelle supérieur ou égal à 30) et aux personnes présentant des pathologies coronariennes.

Elle est également recommandée auprès des personnes en contact avec des sujets à risque de complication et notamment l'entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risques de grippe grave et les professionnels de santé (ou tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des sujets à risque).

Comment se faire vacciner ?

Pour se faire vacciner, les personnes pour lesquelles la vaccination est recommandée sont invitées à se rendre chez leur médecin traitant. Celui-ci leur remettra alors un imprimé complété à leur nom, avec lequel elles pourront retirer, sans avancer d'argent, le vaccin en pharmacie. Dans l'hypothèse où le médecin ne disposerait pas d'imprimé, elles pourront se le procurer auprès de leur Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM).

Le sujet vacciné est protégé entre 10 et 14 jours après l'injection, et pendant toute la durée de l'épidémie. Le vaccin doit être renouvelé chaque année car les virus changent d'une année sur l'autre.

Le traitement curatif

Le traitement est avant tout dirigé contre les symptômes : médicaments contre la fièvre, les douleurs... Il existe également un traitement spécifique qui fait appel aux antiviraux mais dont l'utilisation reste limitée. Pris dès les premières 48 heures, ce type de traitement peut être recommandé pour les personnes fragiles symptomatiques, sans attendre la confirmation virologique. Il diminue alors la durée et l'intensité des symptômes.

Pourquoi se faire vacciner ?

1. L’épidémie de grippe touche chaque année en France de 2 à 7 millions de personnes pendant 5 à 9 semaines. La « vraie » grippe ne doit pas être confondue avec d’autres affections pseudo-grippales, pathologies bénignes et courantes.

2. La grippe n’est pas une infection saisonnière banale. C’est une infection respiratoire aiguë virale très contagieuse, sévère, douloureuse, invalidante, qui peut être cause de mortalité chez les personnes âgées, les sujets atteints de certaines pathologies et les nourrissons. Elle est le principal facteur de risque de mortalité par maladie infectieuse en France

3. Le vaccin présente une bonne tolérance, y compris chez les personnes ayant des pathologies chroniques, notamment graves, qui sont à vacciner en priorité.

4. Le vaccin contre la grippe est adapté chaque année, selon une composition définie par l’OMS, en fonction de données de surveillance biologiques et épidémiologiques. Les vaccins trivalents contre la grippe saisonnière utilisés en France comme en Europe depuis plusieurs décennies sont des vaccins inertes et sans adjuvant.

5. La grippe est une maladie à prévention vaccinale où la morbi-mortalité évitable peut encore très fortement diminuer.

6. La vaccination contre la grippe a démontré son efficacité pour réduire la mortalité dans certaines pathologies graves, malgré un vaccin efficace à 50 % chez les personnes âgées. Elle permet de réduire les hospitalisations (de 16 à 32 %) chez les personnes de plus de 65 ans et dans certaines pathologies graves, et de réduire la morbi-mortalité dans les maisons de retraite.

7. Si vous avez du mal à prendre rendez-vous, un pharmacien près de chez vous peut vous vacciner contre la grippe !