La maison des adolescents Sud Corse : un nouvel outil pour une prise en charge des adolescents au plus proche des territoires

Communiqué de presse

Le GIP « Maison des adolescents Sud Corse » a été créé le 9 août dernier avec pour objectif de renforcer l’action de la maison des adolescents sur les territoires de l’extrême Sud et de l’Alta Rocca.

Le GIP « Maison des adolescents Sud Corse » a été créé le 9 août dernier avec pour objectif de renforcer l’action de la maison des adolescents sur les territoires de l’extrême Sud et de l’Alta Rocca.

La maison des adolescents (MDA) Sud Corse est un nouvel outil qui s’adresse aux jeunes de 12 à 25 ans. Il s’agit d’un lieu polyvalent où la santé est considérée à la fois dans sa dimension physique, psychique, relationnelle et sociale, éducative. Pour ces raisons, la MDA travaillent en réseau avec l’ensemble des acteurs s’occupant d’adolescents sur le territoire de l’extrême sud et de l’Alta Rocca.

Ses missions sont multiples : informer, conseiller et accompagner les adolescents, leurs familles et les acteurs au contact des jeunes.

Pour que cette prise en charge globale des adolescents puissent de faire au plus proche des territoires, la MDA Sud Corse, déjà implantée à Porto-Vecchio, ouvre deux antennes à Zonza et à Monacia d’Aullène pour couvrir les territoires de l’Alta Rocca et l’extrême sud. 

La convention constitutive du GIP « maison des adolescents Sud Corse » associe dans la gestion de ce nouvel outil la collectivité de Corse, la MSA, la CPAM de Corse du Sud, la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) et les communes de Porto-Vecchio, Zonza et Monacia d’Aullène, le rectorat de Corse.

Mme Emmanuelle Giraschi (adjointe santé social- mairie de Porto-Vecchio) a été élue présidente du GIP. Les vices présidents sont Nicolas Cucchi (maire de Zonza), Marc Luciani (maire de Monacia d’Aullène) et la MSA. La collectivité de Corse et la CPAM de Corse du sud complètent le conseil d’administration.

Mme Sophie Ettori a été investie d’une mission de préfiguration pour lancer le dispositif MDA en appui du Conseil d’Administration et en lien étroit avec l’ARS de Corse.

Le financement de la MDA est principalement assuré par l’agence régionale de santé et chaque membre fondateur.