L’ARS de Corse recommande la suspension des visites dans les établissements médico-sociaux

Communiqué de presse
Au regard de l’évolution de l’épidémie, notamment avec la présence du variant anglais, et afin de limiter l’entrée du virus dans les établissements accueillant les personnes les plus fragiles face à la Covid-19 (EHPAD, MAS et FAM), l’ARS, en accord avec les fédérations du médico-social, recommande la suspension des visites extérieures pour une durée de 15 jours.
Corps de texte

Cette mesure transitoire doit permettre le bon déroulement de la réalisation de la 2nd dose de vaccin dans les délais prévus et assurer ainsi une immunité complète aux résidents.

La campagne de vaccination a débuté début janvier dans les établissements médico-sociaux pour les résidents et les personnels volontaires. A ce jour, toutes ces personnes ont reçu la 1ère dose du vaccin Pfizer. Pour atteindre l’immunité la plus forte possible, une 2nd dose doit être administrée dans un délai de 21 jours.

Or, il est constaté depuis quelques jours un contexte défavorable au bon déroulement des opérations de vaccination avec :

- une circulation active du virus en Corse avec un taux d’incidence élevé et en augmentation ;

- des clusters au sein des établissements de santé et des établissements médico-sociaux, avec pour conséquence le report de la vaccination

- la problématique de la circulation évolutive des variantes du SARSCov2 au niveau national.

Cette suspension transitoire des visites ne s’applique pas aux intervenants extérieurs (professionnels de santé médicaux et paramédicaux).

Des dérogations individuelles exceptionnelles peuvent toutefois être accordées à l’appréciation de la direction de l’établissement, pour des situations particulières, comme la fin de vie. L’établissement définira les modalités d’encadrement et d’accompagnement de ces visites.

Enfin, nous rappelons une fois de plus et plus que jamais que le respect des mesures barrières doit être une préoccupation de chaque instant.