Ensemble pour une île de santé

Le nouveau zonage des médecins libéraux en Corse

Communiqué de presse
Visuel
Renforcer l'accès territorial aux soins
L’Agence régionale de santé de Corse publie la nouvelle carte du zonage pour les aides à l’installation et au maintien des médecins. L’objectif est d’identifier les territoires dont l’accès aux soins et aux médecins généralistes est fragile pour inciter les professionnels de santé concernés à s’y installer.
Corps de texte

Pour renforcer l’accès aux soins, l’Agence régionale de santé  a pour mission de déterminer les zones géographiques dans lesquelles les médecins seront soutenus par des aides à l’installation et au maintien. La révision du « zonage médecins » s’inscrit notamment dans le Plan du Gouvernement pour l’égal accès aux soins dans les territoires. L’évolution de la démographie médicale et plus généralement de l’accès aux soins est une préoccupation majeure de l’ARS de Corse, inscrite comme une priorité forte dans le Projet Régional de Santé en cours de consultation.

Le nouveau zonage des médecins libéraux en Corse a été arrêté le 02 août 2018 après concertation et validation de la Conférence régionale de santé et de l’autonomie (CRSA) et de l’Union régionale des professionnels de santé médecins libéraux (URPS-ML). Cet arrêté constitue le fruit de plus d’un an de travaux pilotés par l’ARS de Corse et menés conjointement avec les représentants de médecins, des usagers et des élus.

Le zonage en pratique

Le zonage médecins distingue trois types de zones :

  • les zones d’intervention prioritaire (ZIP) : elles représentent 11,9% de la population (soit une augmentation significative de la population couverte puisque les zones prioritaires du zonage 2012 représentaient 5,71% de la population) et seront éligibles à l’ensemble des aides (aides conventionnelles de l’assurance maladie, aides de l’ARS (PTMG, CESP, PTA …), aides des collectivités territoriales, aides fiscales) ;
  • les zones d’action complémentaire (ZAC) : elles seront éligibles aux aides de l’ARS et aux aides des collectivités territoriales. Elles représentent 37,65% de la population régionale.
  • Les zones de vigilance : elles ne seront pas éligibles aux aides à l’installation mais pourront bénéficier d’un accompagnement dans la mise en place d’un exercice coordonné pluriprofessionnel.

Au regard de ces 3 types de zones, le classement de la commune d’exercice d’un médecin détermine le panel d’aides plus ou moins large auquel il est éligible.

Cartographie zonage medecins
Source : Agence Régionale de Santé de Corse - août 2018