Faire grandir la santé en Corse

Le parcours des personnes âgées

Article
Visuel
infirmière assise à côté d'une dame âgée avec une canne
Le vieillissement est une chance pour l’individu mais aussi un véritable défi pour la société qui doit réfléchir à la meilleure façon de s’adapter pour permettre à tous de profiter dans les meilleures conditions et le plus longtemps possible de ce formidable progrès qu’est l’allongement de l’espérance de vie.
Corps de texte

L’ARS de Corse s’est engagée dans plusieurs dispositifs qui visent à apporter des réponses aux besoins des personnes âgées en termes de santé, d’autonomie et de qualité de vie :

  • la conférence des financeurs de la perte d’autonomie qui vise à apporter des solutions aux personnes en perte d’autonomie donc les personnes handicapées mais aussi les personnes âgées ;
  • la Silver économie, qui vise à développer l’activité économique autour des besoins des personnes âgéess, à travers la mise en place en mai 2016 du Silver Economie Pôle Corsica ;
  • le projet PAERPA , qui est une expérimentation menée dans le Grand Bastia puis sera étendue à la Haute-Corse et qui vise à engendrer de nouvelles coopérations entre acteurs de terrain dans le but de fluidifier le parcours des personnes âgées dans le système sanitaire et social.

Ces actions s’inscrivent dans le droit fil de l’ambition portée par la loi d’adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015 qui dans son article premier énonce que « l’adaptation de la société au vieillissement est un impératif national et une priorité de l'ensemble des politiques publiques de la Nation ».

Cette thématique représente un enjeu particulièrement important pour la Corse qui possède une population vieillissante et particulièrement fragilisée sur le plan économique. La solidarité intergénérationnelle, de famille et de voisinage est un atout réel en Corse qu’il faut conserver et amplifier par une implication de tous les acteurs économiques, sociaux et sanitaires de la région.

L’enjeu pour les différents acteurs est d’agir de façon coordonnée afin de développer des structures et des outils efficaces et pérennes en faveur des personnes âgées. Ces mécanismes doivent être adaptés pour prévenir, dépister, anticiper et accompagner la perte d’autonomie des personnées âgées en Corse, tant à domicile qu’en établissements et services médico-sociaux.

Les interventions intéresseront divers champs de compétence :

  • la santé : prise en compte des fragilités, des polypathologies, des maladies chroniques…
  • l’habitat : domicile, établissements de santé, établissements médico-sociaux, lieux de vie collectifs, aides au logement…
  • l’aménagement du territoire et de la ville : transports, mobilité, accessibilité…
  • la culture et le social : participation, lutte contre l’isolement, accès aux loisirs…
  • la technologie : télémédecine, domotique, objets connectés…
  • l’économie : aides financières et sociales des usagers, coût des technologies proposées, implication des entreprises, création d’emplois…
  • la prévention de la perte d’autonomie
  • l’accompagnement individuel, y compris le rôle des aidants
  • la formation (initiale et continue) et la recherche.

Les évolutions organisationnelles doivent accompagner les progrès scientifiques : logement, transport, formation des professionnels, recherche… Les professionnels de la santé et du social qui interviennent dans la filière Silver économie doivent avoir des formations et qualifications spécifiques.

Les nouveaux modes d’accompagnement, tant en établissement qu’à domicile, doivent être valorisés, notamment le rôle des aidants. La recherche est essentielle à la filière afin de permettre l’évaluation et l’optimisation de son déploiement. Le développement des structures d’accueil pour les personnes âgées est également essentiel quand la perte d’autonomie est trop importante ou le logement inadapté.

Il conviendra de mener ces projets dans un cadre participatif et partenarial avec tous les acteurs intéressés, notamment ceux de l’économie sociale et solidaire qui ont un grand savoir-faire en matière d’aide à la personne. Il faudra avant tout construire directement avec les usagers via la participation de personnes âgées aux travaux.

Aller plus loin

Liens utiles

Contact

Contenu

Dr Nicolas Bernabeu
Conseiller médical

04 95 51 99 08