Pour une rentrée en toute sérénité, on se fait tous vacciner !

Communiqué de presse

La rentrée est souvent l’occasion de faire le point sur sa santé et prendre des bonnes résolutions.

Cette année, une résolution s’impose à tous : la vaccination contre le covid-19.
Associée aux mesures barrières, celle-ci permet de réduire les formes graves, les Covid longs et l’impact de l’épidémie sur le système de santé.
Marre du COVID, je me fais vacciner !

La vaccination : l’affaire de tous.

Quel que soit votre âge, que vous ayez ou non une pathologie, la vaccination contre le covid-19 vous concerne.

En effet, 90 % des patients hospitalisés en réanimation cet été n’étaient pas vaccinés. Parmi eux, certains n’avaient pas de comorbidités et d’autres étaient très jeunes.

Hésitants : il y a des chiffres qui piquent plus qu’une aiguille. Ainsi, en Corse, entre le 19 juillet et le 15 août, les dernières études démontrent que :

  • le risque d’attraper le virus et de le transmettre existe mais il est réduit par 6.
  • en cas de contamination, il y a 7 fois moins de risques d’aller à l’hôpital pour une forme grave, et 13,5 fois moins de risques d’aller en réanimation.

 

Se vacciner c’est donc se protéger mais aussi limiter le risque de contaminer les autres.

 

 

La vaccination des collégiens, lycéens et étudiants

La vaccination des adolescents à partir de 12 ans est aujourd’hui fortement recommandée par les autorités sanitaires car elle participe à la réduction de la circulation du virus. Cette vaccination sera proposée à tous les collégiens et lycéens de l’île ainsi qu’aux étudiants de l’université de Corse. Elle est importante car elle contribuera à terme au retour à un fonctionnement habituel des écoles et des établissements permettant :

  • d’offrir des conditions optimales de réussite des élèves et de lutter contre le décrochage scolaire;
  • de favoriser le bien-être des élèves grâce à un retour apaisé en collectivité ;
  • de limiter les risques pour les personnels et les élèves fragiles.

Adolescents, parents, étudiants : dès aujourd’hui préparez la rentrée ou profitez des dispositifs mis en place à compter du 13 septembre prochain !

Une dose de rappel pour les patients les plus à risque : booster ses anticorps !

Les études récentes montrent une baisse dans le temps des anticorps développés après la vaccination. C’est pourquoi, une dose de rappel pour les personnes de 65 ans et plus et les personnes présentant des comorbidités est recommandée. Cette dose de rappel doit être administrée avec un vaccin à ARN messager après un délai d’au moins 6 mois suivant la 2nde injection si l’on a eu un vaccin à ARN (Pfizer ou Moderna) ou 4 semaines si l’on a eu le vaccin monodose Janssen.

Pour ce rappel, les vaccins à ARN Pfizer ou Moderna peuvent indifféremment être utilisés.

La campagne de rappel pour les résidents des EHPAD et des unités de soins de longue durée (USLD) est lancée.

Vos professionnels de santé des centres de vaccination, des pharmacies d’officine, des cabinets médicaux et infirmiers vous attendent avec ou sans rendez-vous.

Ùn aspettate più !