Prélèvements et analyses des tests Covid-19 en Corse

Communiqué de presse
Mme Marie-Hélène LECENNE, directrice générale de l’ARS de Corse a autorisé le 30 mars 2020, à titre provisoire et exceptionnel, le laboratoire de virologie de l’université de Corse à dépister par RT-PCR le SARS-Cov-2 dans le cadre de la pandémie de Covid-19.
Corps de texte

    Ainsi, trois laboratoires peuvent réaliser les analyses des prélèvements effectués en Corse :

  • Le laboratoire Canarelli-Colonna-Fernandez : analyse des prélèvements effectués au centre hospitalier d’Ajaccio et réalisation des tests et analyses des prélèvements des patients et des professionnels de santé des autres établissements de santé ainsi que des professionnels libéraux et médico-sociaux et auprès des personnes symptomatiques sur prescription médicale ;
  • le centre hospitalier de Bastia qui est opérationnel depuis le samedi 28 mars : analyses des prélèvements effectués à l’hôpital et sur demande d’établissements de santé et médico-sociaux;
  • le laboratoire de virologie de l’université de Corse : analyses des prélèvements des professionnels de santé libéraux et des patients et professionnels du secteur médico-social.

Quelles sont les personnes testées en phase 3 ?

Depuis le passage en stade 3,  c’est-à-dire en phase épidémique, les tests ne sont plus réalisés de manière systématique et restent destinés en priorité aux types de populations suivantes :

  • Les personnes fragiles présentant des symptômes évocateurs du COVID-19, à risque de développer des formes graves. 
  • Les trois premières personnes présentant des symptômes évocateurs du COVID-19 dans les structures médico-sociales, notamment les maisons de retraites, et dans les structures collectives hébergeant des personnes vulnérables, pour prendre des mesures immédiates afin d’éviter une transmission entre les résidents, 
  • Les personnes hospitalisées présentant des symptômes évocateurs de COVID-19 car il faut pouvoir comprendre rapidement l’état du patient et éviter les transmissions par des mesures d’isolement et d’hygiène appropriées ;
  • Les femmes enceintes symptomatiques quel que soit le terme de la grossesse ;
  • Les professionnels de santé dès l’apparition des symptômes évocateurs de COVID-19 ;

Pour les autres patients symptomatiques, l’examen clinique devient majeur dans l’identification et la bonne orientation des patients Covid-19. Cette stratégie de priorisation des tests dans un contexte de transmission active du virus et de rationalisation des ressources diagnostiques est en conformité avec les recommandations de l’ECDC, de la Commission Européenne et de l’OMS. Le dépistage ne sert pas à mesurer l’épidémie, mais à la contenir.