Rapport d'activité 2020

Etude et rapport

Le rapport d'activité 2020 de l'ARS de Corse présente les faits marquants, les chiffres clés et les actions phares de l'année.
Bonne lecture !

Dès février 2020, les premiers cas de patients atteints du Covid-19 en Corse sont confirmés et Ajaccio devient un cluster, marquant le début de l’impact sanitaire de la pandémie Covid 19 sur la région. 

L’épidémie de Covid-19 a progressé de manière exponentielle en Corse avec un taux d’incidence qui augmentait chaque jour (en mars, + 300% en trois semaines), entraînant une hausse significative des hospitalisations, y compris en réanimation.

Coordination du système de santé et des soins critiques, gestion du contact tracing, déploiement dans les territoires d’une politique massive de dépistage et de prévention, gestion de deux vagues … L’année 2020, a été dédiée à organiser la réponse du système de santé pour faire face à la plus grande crise sanitaire du 21ème siècle et protéger la santé des habitants de Corse. L’année 2021 a été marquée par la mise en place de la stratégie vaccinale et la gestion de deux vagues puisque comme d’autres territoires touristiques, l’été 2021 a conjugué afflux touristique important et quatrième vague.

L’analyse de l’épidémie fait état de trois caractéristiques majeures en Corse :

  1. Vitesse et ampleur : la maladie s’est rapidement propagée dans toutes les microrégions, et sa capacité de propagation explosive a saturé à plusieurs reprises le système de santé de l’ile pourtant résilient.
  2. Gravité : Les plus fragiles (75 ans et plus, personnes immunodéprimées) et la séroprévalence inférieure au niveau national, ont montré une population corse vulnérable face à chaque reprise de la circulation virale.
  3. Perturbation sociétale et économique : les chocs subis par le système de santé ont eu des conséquences socio-économiques. 

Notre objectif principal est de maîtriser au mieux la pandémie en ralentissant sa transmission et en vaccinant la population.

Pour atteindre cet objectif, nos actions s’articulent autour de cinq principes :

  1. La concertation et la co-construction des réponses avec le système de santé : telle a été la méthode.
  2. Mobiliser tous les secteurs et toutes les communautés pour s’assurer que chaque acteur dans l’île adhère et participe à la riposte et aux actions de prévention.
  3. Maîtriser les cas isolés et les clusters et prévenir la transmission locale en identifiant et en isolant rapidement tous les cas, ainsi qu’en recherchant tous les contacts. Même au plus fort des pics épidémiques cette stratégie n’a pas été abandonnée.
  4. Développer une stratégie vaccinale au plus proche des territoires.
  5. Communiquer le plus largement possible auprès des acteurs de santé, du grand public, des acteurs du tourisme, des élus…chacun a un rôle crucial à jouer dans la lutte contre la COVID-19 : les individus pour se protéger et protéger les autres en adoptant des comportements appropriés, les acteurs (associatifs, professionnels de santé libéraux, …) pour veiller à la protection des groupes les plus vulnérables, les institutionnels pour réorienter et mobiliser toutes les capacités disponibles afin de renforcer rapidement le système de santé ;  pour rechercher, tester, isoler les cas confirmés (que ce soit à domicile ou dans un établissement médical), identifier, suivre, placer à l’isolement et soutenir les personnes contacts.

Ces mesures prises en Corse, tantôt prospectives, tantôt défensives et toujours proactives ont permis de limiter les impacts du virus.

Après un an et demi de crise, je mesure et je salue l’implication de chacune et chacun des acteurs engagés dans cette lutte.

Je sais pouvoir compter sur la mobilisation de tous pour permettre de retrouver un mode de vie plus normal au plus vite.

Excellente lecture à tous !