Faire grandir la santé en Corse

Un nouveau projet régional de santé en 2018

Article
Visuel
Représentation symbolique d'un réseau de personne
Crédit : Fotolia
Le 1er projet régional de santé, adopté par l’ARS de Corse s’achèvera à la fin de 2017.
L’année 2017 sera, pour l’ARS, l’occasion de dresser le bilan de sa mise en œuvre et de se projeter vers l’avenir, au travers de l’élaboration de son nouveau PRS, qui couvrira la période 2018-2022. Le PRS 2018-2022 doit être arrêté par le directeur général de l’ARS au plus tard le 31 décembre 2017.
Corps de texte

Le projet régional de santé  définit, en cohérence avec la stratégie nationale de santé (SNS) et dans le respect des lois de financement de la sécurité sociale,  les objectifs pluriannuels de l’Agence régionale de santé dans  ses domaines de compétence, ainsi que les mesures tendant à les atteindre (L  1434-1 code de la santé publique).

Le PRS constitue donc  le cadre de d’action  de l’ARS  et des acteurs de santé de la région, déclinant les politiques nationales de santé publiques (notamment les programmes et plans nationaux), en les adaptant  aux problématiques insulaires.

L’élaboration du PRS 2 doit s’inscrire dans  un chainage cohérent SNS-plans-nationaux de santé, en intégrant  une territorialisation des actions pour illustrer le recentrage de la politique de santé autour de l’usager.

Trois documents obligatoires composeront  le  PRS de deuxième génération,  Le cadre d’orientation stratégique (COS), le schéma régional de santé (SRS) et  le programme régional d’accès à la prévention et aux soins des personnes les plus démunies (PRAPS).

Le cadre d’orientation stratégique est un document prospectif  identifiant, à l’horizon de 10 ans, les grandes orientations transversales qui guideront  l’action de l’ARS, autour des priorités populationnelles, sanitaires et collaboratives en santé.

Le schéma régional de santé unique (SRS) déterminera des objectifs opérationnels lisibles et évaluables avec des logiques de fluidité des parcours et filières de soins et d’accompagnement médico-social,  de réduction des inégalités de santé et de co-construction des actions avec les usagers et les professionnels de proximité. Ces objectifs seront mis en œuvre  au sein des territoires de vie des populations.

Le programme régional d’accès à la prévention et aux soins des personnes les plus démunies (PRAPS) aura pour objet la mise en œuvre d’actions de coordination des acteurs luttant pour la suppression des inégalités d’accès des plus précaires aux services de santé.

Au-delà des consultations obligatoires prévues avant l’adoption du PRS (Préfet de région, collectivités territoriales, CRSA, conseils départementaux pour la citoyenneté et l’autonomie), l’ARS prendra en compte, dans l’élaboration du SRS et du PRAPS notamment,  les contributions et les politiques de ses partenaires publics et privés, acteurs de la santé et du social et promoteurs des politiques d’aménagement du territoire insulaire.

Sur la base de diagnostics territoriaux de santé, les 2 nouveaux conseils territoriaux de santé de PUMONTE et CISMONTE, qui seront déployés en début de 2017,  seront associés à l’élaboration des parcours de santé de leurs territoires respectifs.

Aller plus loin

Liens utiles

Contact

Contenu

Jean-Noël BRANDIZI
Mission expertises et projets de santé

04 95 51 99 80
jean-noel.brandizi@ars.sante.fr