Vaccination contre la grippe saisonnière 2020

Actualité
Date de publication
Visuel
Chaque année, la grippe est responsable de nombreuses hospitalisations et de décès chez les personnes fragiles. Nous ne sommes pas tous égaux face aux infections virales, mais, face à la grippe, nous avons la chance d’avoir un vaccin !
Cette année, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, la vaccination antigrippale est plus que jamais recommandée pour les personnes à risque.
Corps de texte

Ce mardi 13 octobre 2020 marque le coup d’envoi de la campagne de vaccination contre la grippe qui se déroulera jusqu’au 31 janvier 2021.

Qui est concerné par les recommandations de la vaccination antigrippale ? 

la vaccination contre la grippe doit s’adresser en priorité aux professionnels de santé et aux personnes les plus fragiles:

d’une manière générale, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande une vaccination, tous les ans, contre la grippe pour toutes les personnes de 65 ans et plus. Cette vaccination est également préconisée pour les personnes atteintes de maladies chroniques (maladies respiratoires, cardiovasculaires, obésité, diabète, etc…) car la grippe peut aggraver ces maladies et avoir des conséquences graves.

Enfin, la vaccination des soignants et des personnes en contact régulier avec des personnes fragiles est indispensable.

 

Dans le contexte sanitaire inédit que connaît la France depuis plusieurs mois, cette nouvelle édition de la campagne de vaccination antigrippale donnera, plus encore que les années précédentes, la priorité à la vaccination des personnes les plus fragiles .

Chaque hiver, 2 à 6 millions de personnes sont touchées par le virus de la grippe.

La maladie se manifeste souvent par des symptômes de type forte fièvre, toux, douleurs, fatigue intense… La grippe peut  être grave, en particulier chez les personnes fragiles qui peuvent développer des pneumonies ou voir s’aggraver une maladie chronique déjà existante.

Vaccination et gestes barrière : le duo gagnant 

Les personnes qui ont un risque de développer des formes graves de grippe saisonnière sont sensiblement les mêmes que celles susceptibles de développer une forme grave de Covid- 19.

Face à cette situation compliquée, il existe une solution simple : la vaccination antigrippale.

Les personnes ayant reçu un bon pour un vaccin, ne doivent surtout pas hésiter à se faire vacciner!

En effet, cette année, se faire vacciner contre la grippe si on est fragile revêt une double importance : éviter les complications liées à la grippe et par là-même éviter de surcharger nos hôpitaux déjà confrontés à l'épidémie de Covid-19. 

Enfin, pour tous, le 1er réflexe à  avoir, c’est de continuer à appliquer les gestes barrières. Il faut protéger nos proches et se protéger : porter un masque, même en famille ou entre amis,  respecter la distanciation physique, se laver régulièrement les mains et bannir les embrassades.

Une prise en charge à 100% et un parcours simplifié pour se faire vacciner

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 13 octobre. Si vous faites partie des personnes à risque, l’assurance maladie vous a adressé un bon de prise en charge. Il vous suffit de le présenter pour retirer votre vaccin en pharmacie. Rendez-vous ensuite chez votre infirmier, votre médecin, votre sage-femme ou un pharmacien formé  (liste sur www.corse.sante.fr) pour vous faire vacciner.  À noter que, pour les mineurs, une consultation préalable chez un médecin est nécessaire et que l’injection ne pourra pas être réalisée par un pharmacien.

Si vous n’avez pas reçu votre bon ou si vous l’avez perdu, sachez que votre médecin, votre sage-femme, votre pharmacien et votre infirmier peuvent vous en délivrer un nouveau.

Qui sont les  personnes ciblées par les recommandations vaccinales contre la grippe, qui sont également à risque d’infection grave à la Covid-19 : 

  • personnes âgées de 65 ans et plus
  • personnes (adultes et enfants) souffrant de pathologies chroniques (insuffisance respiratoire, insuffisance cardiaque, diabète, insuffisance rénale, asthme, bronchopneumopathie obstructive…)
  • personnes obèses avec un Indice de Masse Corporelle égal ou supérieur à 40 kg/m2
  • femmes enceintes
  • l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave et des personnes immuno déprimées.

 

Les professionnels de santé en contact avec les personnes à risque de grippe grave sont aussi vivement invités à se faire vacciner.

En effet, la vaccination des professionnels de santé répond à un double objectif : se protéger eux-mêmes pour permettre de continuer à assurer leur activité de soin ; protéger leurs patients, en particulier les plus fragiles.

Dans le contexte actuel de pandémie à Covid-19, il est important, par ailleurs, de soulager le système de soins en particulier dans les hôpitaux et les établissements et services médico-sociaux et de préserver les professionnels de santé de la grippe.

Pour les professionnels de santé libéraux et les personnes à risque, Le vaccin est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

Pour les professionnels de santé exerçant à l’hôpital ou en Ehpad, la vaccination est directement organisée par les établissements et à leur charge.

Des actions spécifiques pour accompagner la vaccination des professionnels de santé

 Dans le contexte actuel, le rôle de relais des professionnels de santé est plus attendu que jamais. La vaccination contre la grippe commence en effet par eux : ils sont invités à se faire vacciner et doivent inciter leurs patients à risque à faire de même. Les médecins généralistes, les infirmiers, les sages-femmes les pharmaciens, les professionnels de santé et tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe sévère des établissements de santé et médico-sociaux sont des cibles prioritaires et notamment tous les personnels travaillant en Ehpad, dont les aides soignants.
 
L’Assurance Maladie continue ainsi à mener des actions pour accompagner les professionnels de santé dans leur travail de conviction auprès des patients à risque et les encourager à se faire eux-mêmes vacciner.

Vous pouvez télécharger ci-dessous:

-une affiche destinée aux pharmacies et aux salles d’attente des cabinets;

- une affiche destinée aux Ehpad,

-une affiche destinée aux professionnels de santé;

les pharmaciens d’officine ne peuvent pas vacciner une personne majeure, âgée de moins de 65 ans, non ciblée par les recommandations mentionnées dans le calendrier des vaccinations en vigueur.

La liste des pharmacies "vaccinatrices" contre la grippe est régulièrement mise à jour. Vous pouvez la télécharger ci-dessous.

Source de la vidéo

 

Source de la vidéo

Je suis enceinte : en me vaccinant, je me protège et je protège mon bébé

De nombreuses études montrent que la grippe peut être grave pour la femme enceinte et son enfant (risque de fausse couche et d’accouchement prématuré). Le vaccin peut être administré sans risque à la mère quel que soit le stade de la grossesse et présente un double avantage : il protège la mère mais aussi l’enfant à naitre pendant les mois durant lesquels il est le plus fragile. En effet, le vaccin administré au cours de la grossesse permet la production d’anticorps qui vont protéger la mère contre le virus grippal ; ces anticorps vont passer le placenta, être transmis au fœtus et persister 3 à 6 mois après la naissance.

Pour protéger les plus fragiles, la PMI de Corse organise une campagne de vaccination gratuite des nourrissons contre la grippe et le rotavirus. Retrouvez les coordonnées de votre centre de PMI sur www.isula.corsica