Faire grandir la santé en Corse

Zéro alcool pendant la grossesse » : un message toujours d’actualité

Article
Visuel
Picto grossesse alcool
La Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation foetale (SAF) le 9 septembre est l'occasion de rappeler les risques de la consommation d’alcool pendant la grossesse. Malgré une prise de conscience encourageante, trop de Français minimisent encore son impact .
Corps de texte

Une évolution favorable des connaissances des Français

Selon la dernière enquête de Santé publique France réalisée au mois de mai 2017, le message « zéro alcool pendant la grossesse » est mieux intégré :

  • 44 % des Français vs 25 % en 2015 déclarent spontanément qu’il n’existe pas de consommation d’alcool sans risque pour l’enfant ;
  • 64 % des Français vs 53 % en 2015 savent qu’un verre de vin ou de bière est tout aussi dangereux qu’un verre d’alcool fort ;
  • 33 % de la population sait que l’alcool comporte des risques tout au long de la grossesse, vs 20 % en 2015.

Par ailleurs, certaines fausses croyances sont en net recul :

  • 21 % des Français, vs 27 % en 2015, pensent qu’il est conseillé de boire un petit verre de vin de temps en temps pendant la grossesse.

On observe également une évolution des représentations sociales liées à la consommation d’alcool pendant la grossesse : 75 % des Français se disent choqués par ce comportement alors qu’ils n’étaient que 69 % en 2015. Les effets néfastes de l’alcool sur la santé de l’enfant, tels que les retards de croissance, les anomalies physiques ou encore les troubles de la mémoire, sont également mieux connus.

 

« Plus d’un tiers des Français jugent qu’il existe un risque pour le bébé dès le premier verre d’alcool consommé, contre moins d’un quart en 2015. Ces données montrent une meilleure connaissance du message zéro alcool pendant la grossesse et nous encourage à poursuivre nos efforts d’information et de pédagogie.» insiste le Pr. François Bourdillon, directeur général de Santé publique France

« Zéro alcool pendant la grossesse » : un message toujours d’actualité.

la consommation d'alcool durant la grossesse est dangereux pour le développement du fœtus car l'alcool passe du sang de la mère au foetus au travers du placenta.

Ce phénomène a pour effet de provoquer des troubles dans le développement de l’enfant. Ces troubles provoqués par l’exposition des enfants durant leur vie intra-utérine, peuvent prendre des aspects divers dont le syndrome de l’alcoolisation foetal (SAF). Les personnes atteintes de ce syndrome présentent un ensemble de signes caractéristiques :

  • anomalies du crâne et du visage,
  • petit poids, petite taille,
  • malformations des os et des organes,
  • problèmes mentaux et psychiques variables,
  • troubles comportementaux.

Il est impossible de fixer un seuil en dessous duquel la prise d’alcool n’a pas de conséquence sur la santé du fœtus. Pour cela, il est recommandé de s’abstenir de toute consommation d’alcool dès le désir de grossesse, pendant toute sa durée et jusqu'à la fin de l'allaitement. Cette recommandation vaut pour toutes les occasions de consommation, qu'elles soient quotidiennes ou ponctuelles, même festives.

Durant l'allaitement

Si vous allaitez, il est recommandé de ne pas boire d’alcool, car il passe dans le lait maternel. Si ce n’est pas possible, évitez de boire juste avant la tétée. Attendez entre 2 et 3 heures avant de redonner le sein si vous avez bu un verre d’alcool. N’hésitez pas à demander des conseils à votre pédiatre, médecin, pharmacien ou sage-femme.

 

Aller plus loin

Documents à télécharger

Liens utiles