Faire grandir la santé en Corse

La silver économie

Article
Visuel
Image Source
Infimière tenant les mains d'une personne âgée
Crédit : Fotolia
La Silver économie désigne l’ensemble des activités développées en réponse aux besoins des personnes âgées en termes de santé, d’autonomie et de qualité de vie
Corps de texte

Le vieillissement est une chance pour l’individu mais aussi un véritable défi pour la société qui doit réfléchir à la meilleure façon de s’adapter pour permettre à tous de profiter dans les meilleures conditions et le plus longtemps possible de ce formidable progrès qu’est l’allongement de l’espérance de vie.

La Silver économie, qui désigne l’ensemble des activités développées en réponse aux besoins des personnes âgées en termes de santé, d’autonomie et de qualité de vie, est un moyen de relever ce défi. Elle s’inscrit dans le droit fil de l’ambition portée par la loi d’adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015 qui dans son article premier énonce que « l’adaptation de la société au vieillissement est un impératif national et une priorité de l'ensemble des politiques publiques de la Nation ».

Cette nouvelle filière représente un enjeu particulièrement important pour la Corse qui possède une population vieillissante et particulièrement fragilisée sur le plan économique. La solidarité intergénérationnelle, de famille et de voisinage est un atout réel en Corse qu’il faut conserver et amplifier par une implication de tous les acteurs économiques, sociaux et sanitaires de la région.

L’enjeu pour les différents acteurs est d’agir de façon coordonnée afin de développer des structures et des outils efficaces et pérennes en faveur des personnes âgées. Ces mécanismes doivent être adaptés pour prévenir, dépister, anticiper et accompagner la perte d’autonomie des personnes âgées en Corse, tant à domicile qu’en établissements et services médico-sociaux.

La Silver économie est pleinement imprégnée par les progrès médicaux qui permettent l’augmentation de l’espérance de vie en bonne santé, et les progrès technologiques qui facilitent l’autonomie et le maintien à domicile des individus via le développement des systèmes d’information, de la télémédecine, de la domotique et des dispositifs médicaux connectés.

Les interventions intéresseront divers champs de compétence :

  • la santé : prise en compte des fragilités, des polypathologies, des maladies chroniques…
  • l’habitat : domicile, établissements de santé, établissements médico-sociaux, lieux de vie collectifs, aides au logement…
  • l’aménagement du territoire et de la ville : transports, mobilité, accessibilité…
  • la culture et le social : participation, lutte contre l’isolement, accès aux loisirs…
  • la technologie : télémédecine, domotique, objets connectés…
  • l’économie : aides financières et sociales des usagers, coût des technologies proposées, implication des entreprises, création d’emplois…
  • la prévention de la perte d’autonomie
  • l’accompagnement individuel, y compris le rôle des aidants
  • la formation (initiale et continue) et la recherche.

Il sera toutefois nécessaire que les choix faits soient pragmatiques et éthiques car la finalité sera de répondre aux besoins des usagers et la technologie n’est pas un outil adapté à tous les profils ni à tous les contextes.

Les évolutions organisationnelles doivent accompagner les progrès scientifiques : logement, transport, formation des professionnels, recherche… Les professionnels de la santé et du social qui interviennent dans la filière Silver économie doivent avoir des formations et qualifications spécifiques.

Les nouveaux modes d’accompagnement, tant en établissement qu’à domicile, doivent être valorisés, notamment le rôle des aidants. La recherche est essentielle à la filière afin de permettre l’évaluation et l’optimisation de son déploiement. Le développement des structures d’accueil pour les personnes âgées est également essentiel quand la perte d’autonomie est trop importante ou le logement inadapté.

La Silver économie sera une filière motrice du développement de la Corse, créatrice de richesse sociale et économique, si les acteurs publics et privés parviennent à se mobiliser ensemble pour engendrer les synergies qui favoriseront l’innovation, la création d’entreprises et d’emplois ou encore le développement et l’accès aux technologies utiles.

 

 

Il conviendra de mener ce projet dans un cadre participatif et partenarial avec tous les acteurs intéressés, notamment ceux de l’économie sociale et solidaire qui ont un grand savoir-faire en matière d’aide à la personne. Il faudra avant tout construire directement avec les usagers via la participation de personnes âgées aux travaux. Il conviendra d’inscrire ce projet dans le cadre du dispositif « Living Lab » qui garantira que les choix qui seront réalisés répondront réellement aux besoins des usagers.

Une convention a été signé le 20 mai 2016, donnant naissance au Silver Economie Pôle Corsica avec comme signataires et membres du comité de pilotage :

  • La secrétaire d’Etat chargée des Personnes Agées et de l’Autonomie,
  • L’Agence Régionale de Santé de Corse
  • Le préfet de Corse
  • Le Collectivité Territoriale de Corse
  • Le Département de Haute-Corse
  • L’Agence de Développement Economique de la Corse
  • La CARSAT Sud-Est
  • L’Université de Corse

Le pôle Silver Economie Pôle Corsica doit permettre aux projets qu’il soutient de bénéficier d’une réelle valeur ajoutée notamment en terme d’ingénierie de projet, d’accès aux financements, de visibilité et de communication.

Le comité de projets rassemblera tous les acteurs de l’île intéressés par la thématique : Mutualité, entreprises, associations d’usagers, élus… Le comité de projets devra proposer des projets au comité de pilotage qui sélectionnera dès 2017 les projets qu’il veut développer en Corse.

Le niveau de développement d’une société peut être jugé par sa capacité à s’occuper de ses membres les plus affaiblis. Le développement de la Silver économie en Corse doit être la manifestation d’un territoire qui s’organise pour trouver des solutions à la perte d’autonomie et aux difficultés de ses membres les plus âgés.

Aller plus loin

Liens utiles

Contact

Contenu

Dr Nicolas BERNABEU
Conseiller médical

04 95 51 99 08