Covid-19: conduite à tenir

Article
Visuel
L'ARS de Corse vous rappelle dans cette rubrique :
quel comportement adopter ?
quelles sont les procédures à connaitre si vous êtes malade ?que faire en cas de symptômes?
Que faire si vous avez besoin d'une consultation ?
Et d'autres informations.



Corps de texte

La liste des personnes vulnérables a évoluée.

Vous êtes considéré comme vulnérable si vous vous trouvez dans l'une des situations suivantes :

  • Être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  • Être atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise : médicamenteuse : chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ; infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ; consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ; liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
  • Être âgé de 65 ans et plus et avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macrovasculaires ;
  • Être dialysé ou présenter une insuffisance rénale chronique sévère.

Puis-je me rendre au travail ?

La reprise de l’activité des personnes vulnérables est préconisée dans des conditions sanitaires renforcées. Le télétravail est à privilégier. Lorsque le télétravail n’est pas possible, le travail présentiel doit être assorti de mesures de protection complémentaires dans des conditions de sécurité renforcée.
S’ils ne peuvent pas télétravailler et sont contraints de cesser leur activité professionnelle, ces salariés peuvent être placés en position d’activité activité partielle sur présentation à leur employeur d’un certificat d’isolement établi par un médecin et daté de moins d’une semaine.

 

  • En cas de questions, contactez le 0 800 130 000

Au moindre doute sur votre état de santé, contactez votre médecin. Si les symptômes s’aggravent ou si j’ai des difficultés respiratoires, j’appelle le SAMU en composant le 15

Quels sont les symptômes ?

La COVID-19 peut se manifester par :

  • la fièvre ou la sensation de fièvre (frissons, chaud-froid),
  • la toux,
  • des maux de tête, courbatures, une fatigue inhabituelle,
  • une perte brutale de l’odorat (sans obstruction nasale), une disparition totale du goût, ou une diarrhée,
  • dans les formes plus graves : difficultés respiratoires pouvant mener jusqu’à une hospitalisation en réanimation voire au décès.

Que faire dès les premiers signes ?

Conduite à tenir en cas de symptômes

  • Mon médecin m’a prescrit un test à réaliser rapidement et m’oriente vers le laboratoire spécialisé le plus proche.
  • Je me rends dans un laboratoire pour effectuer un test. Ce test se fait à partir d’un prélèvement nasal.
  • En attendant le résultat, je m’isole.
  • Pendant toute cette période, je reste chez moi, j’évite les contacts.
J'ai des symptômes, que dois-je faire ?

 

Qu'est-ce qu'un test virologique ( RT-PCR) ?

Les tests virologiques (RT-PCR) permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test, grâce à un prélèvement par voie nasale, et de mettre en œuvre de mesures nécessaires pour casser la chaîne de transmission (isolement de personne principalement).

Il se fait sous la forme d’un prélèvement nasal et peut occasionner une légère gêne dans le nez. Il ne dure que quelques secondes. Un échantillon est prélevé dans le nez grâce à un long coton-tige, appelé écouvillon. Une fois récupéré, l'échantillon est scellé puis analysé par le laboratoire.

Ces tests sont intégralement remboursés par l’Assurance maladie.

Ou se faire dépister ? 

 

Retrouvez les lieux de prélèvements en Corse sur le site Santé.fr en cliquant ICI

Quels documents doit-on présenter lors du test de dépistage ?

Le patient doit se présenter au laboratoire avec :

  • Pour les personnes prioritaires (malades ou personnes contact à risque), une prescription médicale ou un sms de la CPAM ou un courrier de l'éducation nationale justifiant de leur caractère prioritaire.
  • une carte Vitale ou une attestation de sécurité sociale
  • une pièce d’identité

Lorsque vous vous rendez sur le lieu de dépistage, le port du masque chirurgical est obligatoire.

Quels types de tests ?

Il existe deux types de tests pour casser les chaînes de transmission du virus et maîtriser l’évolution de l’épidémie en France.

  1. Les tests virologiques (RT-PCR) permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test grâce à un prélèvement par voie nasale. Le résultat est en général disponible 24 heures après. Grâce à une augmentation importante des capacités de tests, il est actuellement possible de réaliser jusqu’à 700 000 tests chaque semaine sur l’ensemble du territoire. C’est le seul test fiable et recommandé pour le dépistage.
  2. Les tests sérologiques permettent de rechercher si une personne a développé une réaction immunitaire après avoir été en contact avec le virus. Ces tests détectent la présence d'anticorps au moyen d'une prise de sang. Actuellement, cette catégorie de tests est encore en phase d'évaluation, notamment pour déterminer leur fiabilité et leur capacité à détecter l’existence d’une immunité contre le virus. Dans l’attente de l’évaluation et de la validation de ces éléments, les tests sérologiques ne sont pas recommandés pour le dépistage.

Questions/réponses sur la sérologie en cliquant ici:

Comprendre en vidéo

Source de la vidéo

Retrouvez toutes les informations nationales sur les tests et dépistages en cliquant ici:

J'ai été testé positif, et j'ai des symptômes

Je m'isole

Pour éviter de contaminer mes proches et d'autres personnes et pour limiter la propagation du virus, je m'isole au minimum 10 jours après l'apparition des premiers signes de la maladie. A la fin de cette période, si je n'ai plus de signe de la maladie je peux sortir de l'isolement.
Si au bout de 10 jours, j'ai encore de la fièvre, je dois rester isolé.

Je m'isole chez moi, ou si les conditions ne s'y prêtent pas, je m'isole hors de chez moi. L'Assurance maladie me proposera une solution adaptée.

En isolement, si possible, je reste dans une pièce séparée, et je ne partage pas mes objets. 
J'applique scrupuleusement les gestes barrières et j'évite les contacts avec les autres personnes, surtout les personnes fragiles.
Je n'hésite pas à demander de l'aide à mes proches si besoin (courses, médicaments...) et je garde contact avec eux.

Je suis mon état de santé

J'aide à identifier les personnes contact

J'ai été testé positif, et je n'ai pas de symptômes

Je suis contagieux lorsque j’ai de symptômes, mais je peux l’être sans symptômes. L’isolement est le meilleur moyen de protéger les autres.

J'ai été testé positif, mais je n'ai pas de symptôme, que dois-je faire ?

Après l’isolement :

  • A l’issue de la durée d’isolement vous pouvez reprendre votre activité sans avoir besoin de refaire un test car la période de contagiosité sera passée.
  • respectez scrupuleusement les gestes barrières et portez un masque chirurgical
  • Evitez tout contact avec des personnes vulnérables pendant au moins 7 jours.

Précisions dans le document en bas de page "Je limite la transmission du virus en adoptant la bonne conduite à tenir"  

Informations sur le site du Ministère

 

Un contact étroit avec une personne malade est le principal mode de transmission de la maladie : notamment lorsqu’on habite ou travaille avec elle, qu’on a un contact direct à moins d’un mètre lors d’une discussion, d’une toux ou d’un éternuement, sans mesures de protection.

Le contact avec des mains non lavées ou des surfaces souillées par des gouttelettes est également à risque de contamination.

 

  • Je suis contact à risque que dois-je faire ?

Si vous avez été identifié comme personne contact par votre médecin pour l’assurance maladie

  • Si vous vivez avec la personne contaminée, vous devez vous faire tester immédiatement. Vous vous isolez immédiatement et jusqu’au résultat du test.
  • Sinon, vous devez vous faire tester  7 jours après votre dernier contact avec cette personne. Vous vous isolez jusqu’au résultat du test.
  • Vous vous rendez au centre de dépistage avec votre carte d'identité, ma Carte Vitale et votre ordonnance pour faire le prélèvement ;
  • Vous vous isolez immédiatement et pendant 10 jours
  • j’adopte le télétravail. Un arrêt de travail est délivré aux personnes qui ne peuvent pas y avoir recours.

Le résultat est positif :

  • je reste isolé pendant 10 jours après le début de la maladie si j’ai des symptômes ou après la date du test si je n’en ai pas. Mais, si au bout de ces 10 jours, j’ai encore de la fièvre, je dois rester isolé (une fois que je n’ai plus de fièvre, j’attends 2 jours avant de mettre fin à mon isolement). Je vais être contacté par les équipes de l’Assurance Maladie pour identifier les personnes avec qui j’ai été en contact à risque (personnes sous le même toit, collègues partageant le même bureau, etc.).

Le résultat est négatif

  • Si je vis sous le même toit que la personne, le m’isole tant que la personne est malade et pendant 10 jours après sa guérison. Je dois refaire un test 7 jours après la guérison du malade. S’il est à nouveau négatif et que je ne présente aucun signe de la maladie, je peux mettre fin à mon isolement.
  • Si vous ne vivez pas sous le même toit :  je ne suis probablement pas infecté : je peux mettre fin à mon isolement.
  • Après les 10 jours suivant la fin de mon isolement, je porte rigoureusement un masque et respecte strictement les mesures barrières.

Je pense être cas contact mais je n'ai pas été contacté

L'identification de ces cas-contacts est assurée par les professionnels de santé libéraux (notamment les généralistes et infirmiers) et l’assurance maladie.

Vous serez donc informé par un appel que si vous êtes considéré comme un cas contact. Si vous n’êtes pas appelé c’est que le traceur n’a pas estimé que vous êtes cas contact.

Il se peut aussi que vous n’ayez pas été cité comme cas contact par le patient positif, ou qu’il y ait eu un oubli.

  • Dans ce cas-là, vous devez contacter la personne positive pour qu’elle le signale à l’assurance maladie.
  • Si vous présentez des symptômes, contactez votre médecin traitant.

 

 
 

La situation liée à l'épidémie de Covid-19 est potentiellement stressante pour de nombreuses personnes.

Au niveau national:

Un dispositif national de prise en charge médico-psychologique a été mis en place 24h/24, 7j/7, via le numéro vert 0800 130 000, en lien avec la croix rouge et le réseau national de l'urgence médico-psychologique .

 

 

 

La fiche "recommandations" à télécharger ci-dessous, est composée des informations suivantes :

  • Conduite à tenir générale
  • Numéros et sites utiles
  • Mesures barrières et gestes d’hygiène à appliquer en toutes circonstances pour l’aidant et la personne accompagnée
  • En tant que proche aidant, quelles autres bonnes pratiques puis-je adopter ?
  • Qu’en est-il du port du masque ?
  • Les visites des proches
  • Que faire si mon proche est diagnostiqué comme atteint par la COVID-19 et maintenu au domicile ?
  • Que faire si je suis diagnostiqué comme atteint par la COVID-19 ?
  • Entretien du logement