Reconnaitre et prévenir la bronchiolite

Article

Chaque hiver, la bronchiolite touche près de 30% des enfants de moins de 2 ans. Les virus responsables, très contagieux, se transmettent facilement d’une personne à une autre par la salive, la toux, les éternuements, et peuvent rester sur les mains et les objets (comme les jouets, les tétines, les doudous).
Comment reconnaitre et prévenir la Bronchiolite ?

La Corse est en phase épidémique (17/11/22)

Qu’est-ce que la bronchiolite ?

La bronchiolite aiguë : une maladie virale du nourrisson

La bronchiolite est une infection virale respiratoire aiguë atteignant les bronchioles (petites bronches). Elle survient chez les nourrissons de moins de 2 ans.

Elle se caractérise par un épisode de gêne respiratoire dont les signes sont une toux et une respiration rapide et sifflante. Souvent bénigne, sa phase aiguë dure en moyenne dix jours et les deux premiers jours nécessitent une surveillance importante du nourrisson.

Elle est due à un virus, le plus souvent le Virus Respiratoire Syncytial (VRS). Le virus provoque une inflammation des parois des bronchioles (les plus petites bronches) et une augmentation des sécrétions responsables d’un phénomène d’obstruction.

La bronchiolite est très contagieuse. Le virus présent dans la salive et les sécrétions du nez est transmis :

  • directement de personne à personne, par les sécrétions bronchiques (éternuements, postillons, toux, mouchage...) ou un contact entre personnes (baiser) ;
  • indirectement, par l'intermédiaire des mains ou d'objets souillés par la salive (jouets, linges de toilette, aliments ou boissons contaminés...)

La bronchiolite sévit sous forme d’épidémies en automne et en hiver fréquemment chez les nourrissons de 2 à 8 mois. Chaque année en France, près de 500 000 nourrissons de moins de deux ans sont atteints.

Les symptômes de la bronchiolite

La bronchiolite débute généralement par un simple rhume ou rhinopharyngite avec une légère fièvre.

Petit à petit, une toux sèche apparaît. Puis survient une gêne respiratoire qui se traduit par une respiration rapide et sifflante. À ce stade de la maladie, l'enfant peut avoir des difficultés à s'alimenter. Une surveillance accrue du nourrisson est nécessaire en début de bronchiolite.

Les symptômes s’atténuent en quelques jours et l'enfant guérit en 8 à 10 jours, mais une toux résiduelle peut persister une quinzaine de jours avant de disparaître.

Malgré des symptômes souvent impressionnants, la bronchiolite est une maladie bénigne. Cependant, les bébés de moins de 2 mois ou les nourrissons fragiles (nourrissons nés prématurément ou souffrant d'une maladie chronique) requièrent une surveillance attentive et dans certains cas, la bronchiolite impose l’hospitalisation du bébé.

La prévention

Le rôle des parents, des frères et sœurs et de tout l’entourage du bébé est primordial pour limiter la contamination du bébé : 

  • En se lavant les mains pendant 30 secondes, avec de l’eau et du savon avant et après un change et avant tétée, câlins, biberon, repas, etc.
  • ou en utilisant une solution hydro-alcoolique s’il n’est pas possible de se laver les mains.
  • En ouvrant les fenêtres de la pièce où il dort au moins 10 minutes par jour pour aérer.
  • En évitant, quand cela est possible, d’emmener son enfant dans les endroits publics confinés (transports en commun, centres commerciaux, etc.) où il risquerait d’être en contact avec des personnes enrhumées.
  • En ne partageant pas les biberons, sucettes ou couverts non lavés.
  • En lavant régulièrement jouets et “doudous”.
  • En ne fumant pas à côté des bébés et des enfants.

Et en plus, lorsqu’on est soi-même enrhumé :

  • Se couvrir la bouche, quand on tousse ou éternue, avec le coude ou la manche.
  • Porter un masque quand on s’occupe de son bébé.
  • Éviter d’embrasser le bébé sur le visage et sur les mains.

Si votre enfant est malade et que vous souhaitez consulter, prévenez votre médecin avant de vous rendre dans sa salle d’attente (il est préférable d’éviter de contaminer d’autres enfants). Ne vous rendez pas aux urgences sans appeler le 116 117 au préalable. 

Comprendre en image

Comprendre en vidéo

 

Questions/réponses en direction des parents
Questions/réponses à destination des professionnels de santé