Ensemble pour une île de santé

Le radon : quels risques pour ma santé ?

Article
Visuel
tabac + radon : quels sont les risques pour votre santé
Inodore, incolore, mais nocif pour la santé, le radon est un gaz radioactif naturel, émanant des sols granitiques et qui serait responsable chaque année en Corse de 33 à 43 décès par cancer du poumon. de plus, le radon est un facteur qui amplifie fortement le risque de cancer du poumon chez les fumeurs .
Corps de texte
Source de la vidéo

Décidemment, à 2 ça va vraiment plus vite.
très présent en Corse, le radon est un gaz radioactif d'origine granitique qui augmente le risque de cancer du poumon. Tabac + radon = cancer multiplié par 3 ( source: étude INVS - IRSN - INSERM ORS PACA 2017).
Pour votre santé, 2 solutions simples :
aérez votre logement pour évacuer le radon
stop au tabac
ceci est un message de l'agence régionale de santé et des comités de Corse de la ligue contre le cancer.

Le radon est un gaz radioactif naturel inodore, incolore et inerte, présent partout dans les sols mais plus fortement dans les sous-sols granitiques et volcaniques.

Ce gaz s’accumule dans les espaces clos, notamment dans les bâtiments.

Il a été reconnu cancérigène pulmonaire certain pour l’homme, depuis 1987, par le centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’Organisation mondiale pour la santé (OMS).

En France, il constitue la principale source d’exposition aux rayonnements ionisants et le second facteur de risque de cancer du poumon après le tabagisme.

e radon provient  du sous-sol, mais on le trouve partout, dans l’air et dans l’eau.

La concentration en radon dans l’air est variable d’un lieu à l’autre.

Dans l’air extérieur, le radon se dilue rapidement et sa concentration moyenne reste généralement faible.

Dans des lieux confinés tels que les grottes, les mines souterraines mais aussi les bâtiments, et les habitations, il peut s’accumuler  dans l’air et atteindre des concentrations élevées, engendrant un risque pour la santé.

En Corse, le contexte géologique, en particulier son sous-sol granitique  explique la présence du radon. Elle est une des régions les plus touchées en France, avec le Massif central et la Bretagne.

L’inhalation de particules de radon, peut endommager les cellules des voies respiratoires.

Le nombre annuel de décès par cancer du poumon dû à l’exposition domestique au radon est estimé entre 1 200 et 2 900 en France (source Autorité de Sureté Nucléaire 2017)

En Corse, selon une évaluation faite par Santé publique France en 2006, le radon serait responsable chaque année de 33 à 43 décès par cancer du poumon, un chiffre comparable à celui des décès sur la route.

Le risque de cancer du poumon lié au radon augmente avec :

  • la concentration du radon : plus une personne est exposée à une concentration élevée de radon, plus son risque de cancer augmente;
  • la durée de l’exposition au radon : le risque de cancer augmente pour une personne qui est exposée au radon pendant plusieurs dizaines d’années;
  • le tabagisme : les fumeurs exposés au radon ont plus de risques d’avoir un cancer du poumon que les non-fumeurs.
très présent en Corse, le radon est un gaz radioactif d'origine granitique qui augmente le risque de cancer du poumon. tabac+ radon = cancer x 3 ( source étude INVS, IRSM, ORs PACA 2017)

Le radon ne cause pas :

  • de troubles respiratoires, comme la bronchite chronique et l’emphysème;
  • d’allergies;
  • d’asthme;
  • de malformations congénitales

Le radon présent dans un bâtiment provient essentiellement du sol et dans une moindre mesure des matériaux de construction et de l’eau de distribution.

La concentration du radon dans l’air d’une habitation dépend des caractéristiques du sol mais aussi du bâtiment et de sa ventilation. Elle varie également selon les habitudes de ses occupants en matière d’aération et de chauffage.

Le radon est un gaz plus lourd que l’air. Les parties directement en contact avec le sol (cave, vide sanitaire, planchers du niveau le plus bas, etc.) sont celles à travers lesquelles le radon entre dans le bâtiment avant de gagner les pièces habitées. L’infiltration du radon est facilitée par la présence de fissures, le passage de canalisation à travers les dalles et les planchers, etc.

Le renouvellement d’air est un paramètre important. Au cours de la journée, la présence de radon dans une pièce varie ainsi en fonction de l’ouverture des portes et fenêtres. La concentration en radon sera d’autant plus élevée que l’habitation est confinée et mal ventilée.

La réglementation prévoit l’obligation de mesure du radon dans les établissements recevant du public dit captif, en particulier les établissements de santé, les maisons de retraites, les établissements d’enseignement. Lorsque le niveau de radon dépasse 300 Bq/m3, des actions correctives simples doivent être mise en œuvre et lorsque ce niveau dépasse les 1 000 Bq/m3, des actions plus poussées doivent être menées.

Cependant, la réglementation ne concerne qu’une petite partie des situations d’expositions au radon. En particulier, elle ne concerne pas le domicile ou le lieu de travail, ni les situations d’exposition modérée, qui constituent l’extrême majorité des cas.

Heureusement, il existe un moyen simple et efficace pour réduire le niveau de radon : aérer 10 minutes par jour la pièce (logement, salle de classe ou de travail, etc.).

Il existe des actions efficaces pour remédier aux problématiques liées au radon.

  •  aérer  l’habitat pour évacuer le radon  (aérer régulièrement les pièces de vie, renforcement de l’aération naturelle ou mise en place d’une ventilation mécanique adaptée)
     
  • limiter l’entrée du radon en renforçant l’étanchéité entre le sol et le bâtiment (colmatage des fissures et des passages de canalisations à l’aide de colles silicone ou de ciment, pose d’une membrane sur une couche de gravillons recouverte d’une dalle en béton, etc.).

Il est possible de mesurer le niveau de radon chez soi à l’aide capteurs. Comme ces niveaux sont fluctuants selon l’heure de la journée ou les conditions météorologiques, il est nécessaire de conserver le capteur plusieurs semaines. Des sociétés référencées sur internet les commercialisent pour des usages domestiques.

Avec ou sans mesure, aérer 10 minutes son logement chaque jour réduit fortement la présence de polluants intérieurs, dont  le radon.

Le radon est un facteur qui amplifie fortement le risque de cancer du poumon chez les fumeurs.

En effet, l’association radon et tabac augmente les risques de développer un cancer du poumon de manière multiplicative.

Lorsqu’elles sont exposées à des concentrations élevées de radon, les personnes qui fument courent encore plus de risques de développer un cancer du poumon que celles qui ne fument pas. Un fumeur a 12 % de risque de développer cette maladie à cause de son tabagisme. Si ce dernier est exposé à vie à un taux de radon de 800 Bq/m³, ce risque grimpe à 30 %. À titre de comparaison, le risque de développer un cancer du poumon en raison du radon est de seulement 5 % pour un non-fumeur.

1 français sur 100 vit dans une maison où la concentration dépasse 1 000 Bq/m3, l'équivalent de 6 cigarettes par jour.

La lutte contre le tabagisme, qui ne cesse de s'amplifier, ne doit pas nous faire oublier le deuxième vecteur du cancer du poumon, le radon.

C'est pourquoi, la ligue contre le cancer de Corse et l’ARS de Corse s’associent et lancent une campagne d'information et de prévention pour sensibiliser la population vis-à-vis de ces risques et des moyens pour s’en protéger.

Aller plus loin

Contact

Contenu

Josselin Vincent
Directeur adjoint chargé de la santé environnementale et de la gestion de crise
04 95 51 99 66