Faire grandir la santé en Corse

Eau destinée à la consommation humaine (EDCH)

Article
Visuel
image eau potable
La Corse compte près de 650 réseaux publics de distribution d’EDCH. L’ensemble de ces installations fait l’objet d’un contrôle afin de vérifier la qualité de l’eau et de pouvoir informer les usagers sur le respect des normes prévues par la réglementation.
Chaque année, près de 4000 contrôles représentant la recherche de 100.000 paramètres sont réalisés sur le territoire régional.
Corps de texte

Toute personne qui offre au public de l’eau en vue de l’alimentation humaine est tenue de s’assurer que cette eau est propre à la consommation.

A cet effet, chaque exploitant d’un réseau distribuant de l’eau au public est tenu de surveiller la qualité de l’eau et de se soumettre au contrôle sanitaire.

L’objectif du contrôle sanitaire est de vérifier sur près de 200 paramètres chimiques et bactériologiques que l’eau respecte des normes de qualité permettant d’assurer sa potabilité et l’absence de risques sanitaires pour le consommateur.

Le contrôle sanitaire est organisé par l’Agence Régionale de Santé de Corse et la réalisation des prélèvements et des analyses est assurée par les laboratoires de l’Office d’Equipement Hydraulique de la Corse et du Conseil Départemental de la Corse du Sud.

Les contrôles sont réalisés au niveau des ressources (plus de 200 prélèvements annuels), en sortie des installations de traitement ou de stockage (1200 prélèvements annuels) et en distribution, directement aux robinets des usagers (plus de 2500 prélèvements annuels).

De nombreux paramètres sont contrôlés afin d’évaluer le respect des normes liées à la présence de paramètres chimiques toxiques ou indésirables et de germes témoins de contamination fécale, indicateurs de la présence possible de micro-organismes pathogènes.

Les résultats d’analyses sont adressés par l’Agence Régionale de Santé de Corse aux distributeurs et doivent faire l’objet d’un affichage en mairie.

L’ensemble des résultats est disponible sur le site internet du ministère de la santé.

Un bilan annuel synthétique spécifique à chaque réseau est également envoyé à l’organisme responsable de la distribution afin d’être joint à une facture d’eau et d’informer les usagers sur la qualité du service.

  • Paramètres chimiques

La qualité chimique des eaux distribuées en Corse est globalement bonne avec notamment un respect des normes pour les paramètres nitrates et pesticides.

Une présence localisée de certains métaux (antimoine, nickel voire arsenic), liée au contexte géologique de certaines régions de l’île peut être observée.

  • Paramètres bactériologiques

La principale cause de non-conformité des eaux rencontrée sur la région Corse est liée à la présence de germes témoins de contamination fécale.

Le bilan 2015 révèle que 90 % de la population en Corse est desservie par de l’eau respectant les exigences de qualité bactériologiques. Ce chiffre est en augmentation au cours de ces dernières années puisqu’il n’était que de 78 % en 2000.

Toutefois, si les réseaux des grandes collectivités délivrent globalement une eau de bonne qualité, de nombreux réseaux alimentant de petits bassins de population ne parviennent pas à garantir la fourniture d’une eau conforme aux limites de qualité bactériologiques. Cette situation est notamment liée à la vétusté des réseaux, à l’absence de filières de traitement adaptées et à une insuffisance des conditions d’entretien et d’exploitation des ouvrages.  

Les captages alimentant le public doivent faire l’objet d’une procédure administrative devant permettre :

  • D’obtenir une déclaration d’utilité publique des ouvrages afin de maitriser les usages dans leur environnement et de limiter les risques de pollution des aquifères ;
  • De vérifier que la qualité des eaux brutes prélevées est compatible avec un usage alimentaire et d’imposer la mise en place de traitements adaptés.

En Corse, les collectivités utilisent plus de 1150 captages destinés à un usage alimentaire. Début 2016, près de 65 % d’entre eux ont fait l’objet d’une régularisation administrative.

Aller plus loin

Contact

Contenu

Corse-du-Sud Jean-Dominique Chiappini - jean-dominique.chiappini@ars.sante.fr 04.95.51.99.58

Haute-Corse Jean-Pierre Alessandri - jean-pierre.alessandri@ars.sante.fr 04.95.38.68.25