Ensemble pour une île de santé

Qualité de l'air intérieur

Article
Visuel
image qualité air intérieur
Nous passons 80 % de notre temps en espace clos ou semi-clos, que cela soit dans les logements, lieux de travail, écoles, espaces de loisirs, commerces, transports.
L'air que nous y respirons peut avoir des effets sur le confort et la santé, depuis la simple gêne (odeurs, irritation des yeux et de la peau) jusqu'à l'aggravation ou le développement de pathologies (allergies respiratoires).
Corps de texte
  • Quels sont les risques ?

L’humidité excessive dans les logements provoque l’apparition de moisissures qui présentent un risque allergène et toxique. Elles apparaissent sur les murs, sols ou plafonds sous forme de tâches vertes ou noirâtres.

  • Quels sont les origines ?

L’humidité provient :

• Des dégâts des eaux, infiltrations d’eau et remontées d’humidité par le sol.

• Des « ponts thermiques » qui peuvent se former dans les pièces.

• De certaines activités produisant beaucoup d’humidité : douche ou bain, cuisine, séchage du linge à l’intérieur.

  • Que dois-je faire ? Bonnes pratiques ?

• Recherchez la source de l’humidité : dégâts des eaux, infiltrations, ponts thermiques (zones de fortes déperditions thermiques où l’humidité peut se condenser)...

• Après une douche ou un bain, pendant ou après avoir cuisiné, pendant le séchage du linge, veillez à aérer beaucoup plus largement les pièces en ouvrant les fenêtres.

• Quand vous cuisinez, pensez à mettre un couvercle sur les casseroles ou activez la hotte aspirante.

• Etendez le linge à l’extérieur si possible ou dans une pièce bien ventilée, que vous pouvez aérer.

  • Qu’est-ce que le CO ?

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible, inodore et très toxique, produit par des moteurs à essence ou au fuel (véhicules, groupes électrogènes, tronçonneuses…) ou par des appareils de combustion (chaudières, poêles, inserts, cuisinières,…) lorsque la combustion est incomplète.

  • Quels sont les risques ?

Le monoxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant très toxique qui prend la place de l’oxygène dans le sang.
Il provoque deux types d’intoxication :

  • l’intoxication faible ou chronique se manifeste par des maux de tête, des nausées et de la fatigue ;
  • l’intoxication grave et rapide qui entraîne des vertiges, troubles du comportement, pertes de connaissances, coma voire décès. En moins d’une heure, ce gaz peut s’avérer mortel.

Les personnes intoxiquées peuvent selon le niveau de gravité être pris en charge par les services d’urgences, hospitalisées ou placées en caisson hyperbare pendant quelques heures.

L’intoxication au CO est l’une des principales causes d’intoxication accidentelle en milieu domestique. Chaque année en France, près de 5 000 personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone et environ 90 en décèdent.